Grand Arras 2030


Vers un territoire d'excellence

L’art de vivre au cœur des échanges

Une attractivité à haute valeur humaine ajoutée

Une vocation historique

À la croisée des grands courants de civilisation depuis l’Antiquité, la capitale de l’Artois et sa campagne florissante se sont octroyées, au fil des siècles, une place originale sur l’atlas du vieux continent.

Terrain de jeu des bâtisseurs d’empire (de Jules César à Napoléon Ier, en passant par Charles Quint et Louis XIV), carrefour des arts et du commerce depuis le Moyen-Âge, champ de bataille planétaire jusqu’au siècle dernier, cent fois détruits et cent fois reconstruits, les villes et villages de ce territoire peuvent aujourd’hui se prévaloir d’une expérience incomparable en termes de “résilience”.

Changeant de souverain au grès des conflits et des traités, négociant avec eux toutes sortes de libéralités, les arrageois sont à l’origine des premières formes de gouvernance territoriale et revendiquent l’invention de l’échevinage, du pouvoir civil et de l’administration communale.

Cultivant leur indépendance pour mieux se tourner vers les autres, ils se sont ouverts à l’Europe et au monde sans y perdre leur âme. Entrelaçant l’économie et les arts dans le développement des échanges, ils figurent parmi les précurseurs de la conquête de l’art de vivre.

Une conception d'avenir

En partageant la vision d’un territoire capable d’exception, la population et les élus du Grand Arras ont choisi de poursuivre leur destin singulier parmi les cités les plus attachantes d’Europe du Nord. Renonçant à la croissance “à tout prix” comme à la tentation du repli, ils se fixent l’ambition de devenir, à l'horizon 2030, une référence incontestable du développement local à haute valeur humaine ajoutée.

Pour relever ce défi, le Grand Arras inscrira résolument son projet dans une démarche stratégique d’inspiration qualitative et se distinguera par sa quête d’excellence dans les domaines qui contribuent essentiellement aux progrès et à l’expansion de l’art de vivre.

L’excellence environnementale, l’esthétique architecturale et paysagère, le charme résidentiel, la richesse des échanges entre la ville et la campagne, la diversité des modèles agricoles, la sélectivité économique, le dynamisme commercial, le rayonnement touristique, l’animation culturelle, la solidarité entre les acteurs, l’exigence d’un haut niveau de service à la population, l’intelligence des modes de déplacement et la culture  des savoir-faire remarquables seront les fers-de-lance de ce modèle et les garants de son attractivité.

Une responsabilité régionale

Assumant pleinement son positionnement géostratégique renforcé au cœur de la région Hauts-de-France, le Grand Arras confirme sa vocation de “petite métropole d’équilibre” régionale, pour le plus grand profit de ses habitants, de ses voisins, de ses visiteurs, de ses consommateurs plus lointains attachés à la qualité de ses productions, et de ceux qui viendront vivre ou entreprendre ici, attirés par l’envie de conforter ce modèle autant que d’en bénéficier.