Le programme du 20e Arras Film Festival dévoilé   Mise à jour récente !


Venez à l’Arras Film Festival rencontrer quelques grands noms du cinéma et partager les émotions à l’écran, à travers une sélection soignée de plus de 120 films… dont une grande majorité d’inédits ou en avant-première. Cette année, l’événement fête ses 20 ans.

L’Arras Film Festival est devenu un rendez-vous qui compte dans le monde du cinéma. Bien installé sur le territoire de la Communauté Urbaine d’Arras, il contribue à le faire largement connaître en France, dans l’Europe entière et jusqu’au États-Unis ! Il est également générateur d’activité pour les hôteliers restaurateurs ou les nombreux prestataires locaux, sans compter les emplois directs et indirects créés pendant le festival pour son bon déroulement. La recette qui fait son succès est conservée et plusieurs moments marqueront ses 20 ans.

À commencer par sa soirée d’ouverture vendredi 8 novembre à 19h30. Elle reflète l’esprit fédératif, familial de l’Arras Film Festival et son souhait de s’inscrire dans l’air du temps. Sera projeté Notre-Dame (sortie en décembre) de la réalisatrice et actrice Valérie Donzelli, qui sera présente avec une partie de l’équipe du film.

Sont également annoncés Manu Payet, Karine Viard, Leila Bekti, Camille Chamoux, Michel Blanc, Chantal Lauby, François Berléand, Elsa Zylberstein, Josiane Balasko, Léa Drucker… Bien d’autres actrices, acteurs, réalisatrices, réalisateurs, techniciennes et techniciens du cinéma feront le déplacement, pour le plus grand plaisir d’échanges, en toute simplicité, avec le public.

Le programme de l'Arras Film Festival a été détaillé par Éric Miot, son délégué général. Photo (c) Valérie Laforge - Communauté Urbaine d'Arras

J'accuse, thriller passionnant pour les 20 ans de l'Arras Film Festival

Un film a été choisi spécialement pour les 20 ans de l’Arras Film Festival. Il s’agit du J’accuse de Roman Polanski, qui vient d’être récompensé du Lion d’argent à Venise. Ce thriller passionnant raconte l’histoire du capitaine Dreyfus, par le point de vue du colonel qui s’est battu pour réhabiliter Dreyfus, accusé à partir de preuves fabriquées. Ce film réunit une belle brochette d’acteurs (Jean Dujardin, Louis Garel, Emmanuelle Seigner, Melvil Poupaud, Mathieu Amalric…). Projection samedi 9, avant sa sortie sur tous les écrans la semaine suivante.

Parmi plus d’une vingtaine d’autres avants-premières choisies par l’Arras Film Festival : la comédie sur le monde du travail Docteurs?  (de Tristan Seguela, avec Michel Blanc), les Éblouis (de Sarah Suco, avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin…) qui a eu un grand succès au dernier festival d’Angoulême, ou encore la Fille au bracelet (de Stéphane Dumoustier), un drame judiciaire qui parle de la jeunesse, mis en scène avec une très grande précision.

Tourné en grande partie sur le territoire arrageois

Je ne rêve que de vous sera en première régionale. Ce film de Laurent Heynemann (avec Elsa Zylberstein) sur l’histoire d’amour entre Léon Blum et Jeanne Reichenbach a été tourné en grande partie sur le territoire arrageois. L’Arras Film Festival est aussi le festival de la diversité des genres. Little Joe (de Jessica Hausner) propose de se projeter dans un futur proche imaginaire et inquiétant. Le thriller les Misérables (de Ladj Ly) porte un regard sur les banlieues totalement différent de ce qui a déjà pu être vu.

La comédie aura aussi une bonne part sur les écrans, notamment avec Selfie (d’un collectif de réalisateurs) qui a reçu le grand prix du festival du film Grolandais ou encore le riche en émotions Sol (de Jezabl Marques, avec Chantal Lauby…).

La Reine des Neiges 2 en exclusivité!

Les enfants auront à nouveau leur festival dans le festival avec une dizaine d’avant-premières dont le film pour toute la famille, attendu traditionnellement en période de fêtes de fin d’année : le dernier Disney. La Reine des Neiges 2 sera en exclusivité !

Quelques pépites animées d’Europe de l’Est devraient faire également rêver et apporter d’autres visions du monde. Nouveauté cette année, une compagnie artistique interviendra avec originalité pour une représentation ciné-danse. Deux actrices danseuses mêleront éveil des sens et expression corporelle à la suite d’un film.

Peur sur les sixties et l'Italie de Mussolini

Les rétrospectives, qui font partie de l’âme de l’Arras Film Festival, vous offriront quelques raretés. L’une sera consacrée à la peur dans le cinéma des années 1960. Parmi les films choisis avec soin, votre regard croisera les Yeux sans visage (épouvante, de Georges Franju), vous frissonnerez en vivant un Meurtre par procuration (Nightmare, 1964 de Freddie Francis, qui fut notamment directeur de la photographie de David Lynch) et votre sang pourrait se glacer en présence de Dracula, prince des ténèbres (1968, de Terence Fisher qui joue la carte de la couleur), sans vouloir être réchauffé par l’Incinérateur de cadavres (film tchèque rare, signé en 1968 par Juraj Herz).

La seconde rétrospective proposera des regards différents sur l’Italie à l’époque de Mussolini. Seront notamment montrés Scipion l’Africain (grosse production historique propagandiste de 1937), La Carrière d’une femme de chambre (1975) qui replonge dans le cinéma de cette période, ou encore Novecento, fresque gigantesque de Bernardo Bertolucci se déroulant sur un demi-siècle (film en deux parties pour une durée totale de 5h40).

Le cinéma tunisien sera par ailleurs mis à l’honneur avec trois films. Sans oublier deux créations avec le Conservatoire d’Arras et l’artiste associé au festival Jacques Cambra.

Compétition européenne

Neuf longs-métrages seront à découvrir en présence des réalisateurs et des producteurs, dans le cadre de la compétition européenne organisée par l’Arras Film Festival. Les prix remis dans ce cadre sont souvent l’occasion de faire sortir les films.

La programmation se plaît à proposer de très originales Visions de l’Est, une sélection de films issus des pays d’Europe centrale et orientale. Souvent, l’occasion est unique de les voir sur grand écran ! Cette année, quatre classiques restaurés ont été ajoutés. D’autres découvertes européennes mettront en valeur les nouveaux talents du cinéma continental.

Prix Atlas d'or par la Communauté Urbaine d'Arras

Cette année encore, la Communauté Urbaine d’Arras aura le plaisir de remettre l’Atlas d’or. Doté de 12 000€, ce grand prix soutient la distribution en France du film qui aura le plus marqué le jury de professionnels. L’an dernier, cette récompense a été décernée au réalisateur russe Ivan I. Tverdovsky pour Jumpman, sorti sur les écrans le 11 septembre dernier sous le titre L’Insensible.

L’Arras Film Festival est organisé par l’association Plan-Séquence.

Une partie de l'équipe de l'association Plan-Séquence, l'organisatrice de l'Arras Film Festival. Photo (c) Valérie Laforge - Communauté Urbaine d'Arras

L'Arras Film Festival en pratique

Vous pourrez vous procurer votre carte permanente / Pass Festival, vos abonnements 10 films et 5 films et vos places pour la soirée d’ouverture du 24 octobre au 4 novembre au Mégarama (de 14h30 à 19h30 sauf dimanche et 1er novembre). À partir du mardi 5 novembre, l’achat et le retrait des places se fera au cinéma Mégarama (48, Grand’Place), jusqu’au 8 novembre de 9h30 à 21h30, puis du 9 au 17 novembre de 9h à 21h30, ainsi que sur Internet.

Les tarifs :

  • Pass Festival 67 €
  • Abonnement 10 films 45 €
  • Abonnement 5 films 27,50 €
  • Tarif Plein 7 €
  • Tarif Réduit 5 € *
  • Groupes scolaires 3,50 €

Soirée d’ouverture (hors-abonnement), tarif unique 8 €

* Moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, adhérents Plan-Séquence, Di Dou Da, Colères du présent, Université pour tous de l’Artois, membres du CMCAS sur présentation d’un justificatif.