Remettre sur le marché des logements vacants rénovés


Des logements économes en énergie, de nouvelles solutions pour les familles, une diversification de l’offre… Avec de nombreux bénéfices pour le territoire, le dispositif « logements vacants » accompagne les propriétaires. Une première réhabilitation exemplaire vient d’être réalisée.

Logements vacants rénovés
Réduire le nombre de logements vacants contribue à la vitalité des cœurs de ville

La Communauté Urbaine d’Arras a conçu le dispositif « logements vacants », pour accompagner les propriétaires dans la réhabilitation des logements inoccupés, en centre-ville ou en centre-bourg. L’objectif est les remettre sur le marché, avec pour effets de contribuer à la vitalité communale et à la diversification de l’offre de logements sur le territoire. Au centre d’Arras, les étages au-dessus des commerces sont souvent inoccupés. Denis Bonel est le premier à avoir bénéficié de l’accompagnement de la Communauté Urbaine d’Arras, avec la ville d’Arras : « Je suis devenu propriétaire d’un immeuble en plein centre-ville il y a quatre ans, suite au décès de ma mère. Un commerce est situé en rez-de-chaussée et je souhaitais remettre aux normes l’appartement au-dessus. »

Gain énergétique de 73 %

Problèmes de toiture, chauffe-eau hors d’usage, fenêtres en simple vitrage… Le montant total des travaux a été d’environ 110 000 €. La Communauté Urbaine d’Arras a apporté 16 077 € au projet de rénovation et la ville d’Arras 4 578 €. Le propriétaire s’est engagé à proposer son logement à des locataires à revenus modestes et à limiter le montant du loyer, et ce pendant au moins neuf ans. Ce qui lui a permis de recevoir une aide supplémentaire de 35 098 € de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Le loyer hors charge se situe aux alentours de 700 €, avec un abattement fiscal de 85 % sur les revenus locatifs et une allocation logement possible pour les locataires.

Entièrement remis à neuf, l’appartement de plus de 90 m2 est tout à fait fonctionnel et beaucoup plus performant en énergie. « Les aides financières m’ont permis d’aller plus loin concernant l’isolation », confirme Denis Bonel. Le logement affiche un gain énergétique de 73 % et donc une baisse considérable des factures de chauffage pour ses occupants ! La façade également rénovée contribue à la valorisation de l’immeuble et à son caractère architectural dans le centre historique de la ville d’Arras.

Direction du logement

Vous envisagez de rénover ou d’adapter votre logement  ?
Contactez l’espace Accueil habitat de la Communauté Urbaine d’Arras !