De nouveaux partenaires entrent en transition   Mise à jour récente !


La charte Grand Arras en T.E.T.E, territoire exemplaire de la transition écologique, compte des signataires supplémentaires.

En un mot, la transition écologique du Grand Arras, c'est quoi pour vous ? Les participants ont joué le jeu ! photo (c) Valérie Laforge - CUA

Accélérer la transition

La Communauté Urbaine d’Arras a signé le premier Contrat de transition écologique (CTE) avec l’État le 11 octobre 2018. Ce 11 juin à la Citdalle, 24 nouvelles signatures se sont ajoutées à la charte Grand Arras en T.E.T.E ® (territoire exemplaire de la transition écologique) pour accélérer les actions. Parmi elles, cinq partenaires privés affirment leur volontarisme.

  • Live Nation France Festival, organisatrice du Main Square, s’engage à ce que cet évènement soit plus respectueux de l’environnement, avec l’ambition d’en faire l’un des plus grands festivals propres de France. Les actions engagées l’an dernier, comme l’installation de mobilier à partir de bois de palette récupéré (réalisé par les agents du SMAV), seront amplifiées. À partir de cette année notamment, les commerçants et les restaurateurs seront tenus de se fournir en vaisselle jetable compostable et l’ensemble des prestataires sera formé aux consignes de tri. Une déchèterie mobile sera installée en « backstage » pour mieux récupérer, et donc valoriser, les déchets générés par le montage et le démontage du festival.
Corbeilles bi-flux pour la collecte et le tri des déchets par le SMAV, au Main Square Festival (c) Valérie Laforge - Communauté Urbaine d'Arras
  • Le constructeur Maisons GITEC, entreprise créée en 1991 à Anzin-Saint-Aubin, bâti des maisons individuelles passives (à basse consommation énergétique), à énergie positive (BePos) ou encore à très haute performance énergétique selon la demande du client. L’entreprise réalise également des extensions rénovations et des locaux à usage professionnel.
  • Le bailleur social Pas-de-Calais habitat entreprend une réhabilitation de la tour Cézanne (quartier Baudimont à Arras) qui deviendra un immeuble « zéro carbone » et réhabilitera la résidence Saint-Michel à Arras.
  • La start-up ID-TEK créée à Anzin-Saint-Aubin par Guillaume Dhaussy, ingénieur de formation, est un bureau d’études spécialisé dans la conception de bâtiments industriels et tertiaires efficaces en énergie : « Sensible aux objectifs d’économiser les énergies et de favoriser les énergies renouvelables, j’ai déjà dirigé la construction de deux stations de méthanisation dans le Sud et plusieurs bâtiments. Je conçois actuellement deux bâtiments passifs, c’est-à-dire consommant peu, voire pas du tout d’énergie. Dans le secteur tertiaire, c’est innovant. »
Image d'un projet de bâtiment tertiaire © Id-Tek
Image d'un projet de bâtiment tertiaire - © Id-Tek
  • L’agence Exaeco qui a co-organisé et co-animé le Créathon « Vivre ensemble… durablement » de la Communauté Urbaine d’Arras

Les communes améliorent leur performance énergétique

18 communes du territoire de la Communauté Urbaine d’Arras ont rejoint la synergie le 11 juin : Agny, Anzin-Saint-Aubin, Beaurains, Boisleux-au-Mont, Boisleux-Saint-Marc, Dainville, Écurie, Étrun, Fampoux, Guémappe, Hénin-sur-Cojeul, Mercatel, Ransart, Roclincourt, Rœux, Saint-Laurent-Blangy, Saint-Nicolas-les-Arras et Wailly. Elles ont notamment bénéficié du Fonds de concours « Transition énergétique » de la Communauté Urbaine d’Arras. Elle a ainsi soutenu à hauteur de 819 000 €, depuis 2016, leurs projets économes en énergie : modernisation de leur éclairage public par des Led, amélioration de la performance énergétique de leurs bâtiments publics…

Un projet spécifique pour la ville d’Arras concerne la faisabilité d’un mini-réseau de chaleur indépendant au stade Grimaldi.

Une quarantaine de partenaires avait décidé précédemment d’embarquer dans le Grand Arras en T.E.T.E®