Un passage piéton en 3D créé par des lycéens


Avenue de l’Hippodrome à Arras, devant le lycée Jacques Le Caron, des élèves ont réalisé le premier passage piéton en 3D du territoire. La Communauté Urbaine d’Arras les a aidés.

Passage piéton 3D

La vitesse des véhicules avenue de l’Hippodrome à Arras représente un danger pour les élèves à la sortie du lycée du bâtiment Jacques Le Caron. D’où l’idée de transformer le passage piéton devant l’établissement. Les dimensions des bandes blanches doivent rester conformes à la réglementation. Elles sont soulignées par des bandes noires et grises de différentes largeurs et longueurs pour obtenir un effet visuel en trois dimensions. Le chantier a été accompli le vendredi 6 avril 2018.

« Sensibiliser les automobilistes à ralentir »

Les travaux ont été confiés aux élèves. Ils ont été accompagnés dans leur réalisation par le service voirie de la Communauté Urbaine d’Arras et la Ville d’Arras a assuré la mise en sécurité de la rue pendant le chantier. Damien Consille, en classe de terminale « aménagement et finition » tient un rouleau de peinture à la main : « C’est mon premier chantier en extérieur. Le passage piéton en 3D sensibilise les automobilistes à ralentir devant les établissements scolaires. Ce projet est motivant, on n’apprend pas qu’en atelier, on voit des choses différentes. » Il fait partie de l’équipe de garçons chargés de la mise en peinture. La spécialité « aménagement et finition » compte une douzaine d’élèves dont trois filles qui se sont chargées de tracer les bandes de couleurs. Parmi elles, Kimberley Breuvart dont c’est aussi le premier chantier en extérieur : « J’ai toujours bricolé avec mon père quand il faisait des travaux à la maison. Avec ce chantier j’utilise de nouveaux outils. Le passage piéton en trois dimensions est une bonne idée pour éviter les accidents à la sortie. »

Plans du bureau d’études des élèves de seconde

Christian Legrand, enseignant, souligne toutes les compétences mobilisées par les élèves : « La prise en compte de la sécurité sur le chantier a été primordiale. Les élèves ont réalisé les tracés et l’application de la peinture. Avant d’obtenir ce résultat, il a eu la prise des mesures sur le terrain et la réalisation des plans avec les lignes de fuite. » Les élèves ont également travaillé la colorimétrie : ils ont préparé eux-mêmes le gris utilisé en dosant le mélange de noir et de blanc. Le respect de l’environnement est pris en compte, le chantier doit être laissé propre et les déchets doivent être récupérés. « C’est un travail d’équipes ! Celle des enseignants et celle des élèves. » Le professeur en dessin du bâtiment, Christian Sodalski, a notamment participé et les plans ont été conçus sur ordinateur par des élèves de seconde professionnelle « bureau d’études ».

Passage piéton 3D Lycéens en action 1
Passage piéton 3D Lycéens en action 2

« Les élèves laissent une trace de leur passage »

Présente à l’installation du passage piéton en trois dimensions, la professeure principale de la terminale « aménagement et finition », Marie-Ange Garczarek, est heureuse de la mise en valeur du savoir-faire des élèves devant leur lycée : « Ils sont aussi des citoyens. Au lieu d’étudier un aménagement en classe, ce qui à leur programme scolaire, ils en sont les acteurs concrets. Ils sont très motivés. Et les terminales qui quitteront le lycée après le bac laissent une trace de leur passage ! »

Le bac professionnel aménagement et finition prépare aux métiers diversifiés de peinture décoration intérieur extérieur, second œuvre plâtrerie, revêtements sols, murs et plafonds… Les élèves peuvent poursuivre leurs études en BTS aménagement et finition, enveloppe du bâtiment ou encore en BTS technico-commercial dans le secteur du bâtiment.